Galerie Visconti – Paris, 1997

Les voix du silence

S’il est vrai que le travail pictural de cet artiste  est constamment axé sur la lumière,  il m’apparaît cette année que cette nouvelle lumière qui hante ses  toiles est   » une lumière venue  d’en haut, une lumière venue d’ailleurs « avec tout ce que cela implique de mystique même  si certaines  des oeuvres  peuvent dégager  une troublante  sensualité ou  un délicat érotisme tendre.

Bouin sait nous faire entendre les voix du silence.

[ Gazette Hôtel Drouot 7 Mars 1997 – Marc Hérissé ]

www.bernardbouin.com

www.bernardbouin.com