Le polyptyque de Bernard Bouin par Marc Hérissé

ou l’esprit d’humilité des primitifs Italiens

« Dans ce grand polyptyque de huit panneaux, la lumière est la représentation de Dieu : qu’elle soit lumière dans la nuit (Annonciation), qu’elle soit la lumière de plein jour, union du ciel et de l’eau (Baptême*) ou Croix lumineuse d’un Golgotha au premières lueurs de l’aube (Résurrection): je ne saurais mieux m’exprimer sur cette œuvre importante, suivant au plus près les textes sacrés, que ne le fait Bouin lui-même en conclusion d’une suite de réflexions. Cette œuvre lumineuse n’a pas manqué de faire progresser cet artiste en quête constante.

Son polyptyque est en outre constellé de symboles. Et si la plupart sont délibérés, certains se sont développés à son insu. Pour cette grande peinture spectaculaire, l’artiste, en restant fidèle à son style ainsi qu’à ses thématiques, a retrouvé l’ esprit d’ humilité des primitifs italiens et flamands qui démultipliaient leur talent « pour mieux servir » et sans servilité.

[ Gazette Hôtel Drouot 9 Mai 1997 – Marc Hérissé ]
*Le Baptême est ici représenté dans la Loire qui coule à 3 kms à Montjean.

Articles liés